Bien que les livrets d’épargne réglementés bénéficient d’une exonération fiscale, les livrets d’épargne non-réglementés sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU). Quelle est la fiscalité des livrets d’épargne ?

Fiscalité des livrets d’épargne réglementés

Les livrets d’épargne réglementés sont des livrets encadrés par l’État qui fixe les taux et les plafonds maximum de dépôt. En France, on compte 6 livrets d’épargne réglementés:

À part le PEL et CEL, les livrets d’épargne réglementés sont non-soumis à l’impôt sur le revenu et prélèvements sociaux. Le PEL et le CEL sont soumis quant à eux au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, comme les livrets d’épargne non réglementés.

Fiscalité des livrets d’épargne non-réglementés

Les livrets d’épargne non-réglementés sont soumis depuis le 1er janvier au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % qui comprend:

  • 12,8 % pour le prélèvement libératoire
  • 17,20 % pour les prélèvements sociaux

Vous pouvez bénéficier d’une dispense de prélèvement libératoire si votre revenu fiscal de référence de l’avant-dernière année est:

  • Inférieur à 50 000 € pour une personne seule
  • Inférieur à 75 000 € pour un couple marié ou pacsé

Une fois que les intérêts ont été soumis au prélèvement forfaitaire unique (ou Flat Taxe), il faudra encore déclarer ses intérêts sur sa déclaration de revenus. L’impôt correspondra au montant du prélèvement forfaitaire de 12,80 % sauf si vous avez opté pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu. L’impôt pourrait dans ce cas être inférieur ou supérieur au taux du prélèvement forfaitaire de 12,80 %. Il faudra alors soit payer un supplément d’impôt soit le fisc vous remboursera la différence.

Fiscalité livrets d’épargne
4.7 (93.33%) 3 votes