payer avec son visage

En Chine, plus besoin d’avoir d’espèces, carte bancaire ou encore smartphone pour payer ses achats, un sourire suffit. Un mode de paiement qui augmente la sécurité des transactions mais suscite aussi des inquiétudes sur l’intrusion possible de cette nouvelle technologie dans la vie privée.

Souriez, vous avez payé !

La Chine est bien décidée à devenir leader dans les nouvelles technologies de reconnaissance faciale et d’intelligence artificielle en développant l’utilisation du visage comme moyen de paiement. Plus besoin donc d’avoir sur soi un moyen de paiement tel que de l’argent liquide, une carte bancaire ou encore son smartphone, un sourire suffit pour payer.

Payer avec son visage est une technologie plus sûre que les autres moyens de paiement bien que cela nous fasse indéniablement penser au film de Mission Impossible où l’acteur Tom Cruise change régulièrement de visage. Il est donc possible de pirater un visage mais cela demande plus de moyens techniques que d’obtenir le code secret d’une carte bancaire par exemple. Mais au-delà de la sécurité apportait par le paiement avec son visage, cette technologie pose le problème du risque de l’intrusion dans la vie privée.

Quelles sont les risques du paiement par reconnaissance faciale ?

Le paiement par reconnaissance faciale a l’avantage pour les commerçants de connaître les préférences des consommateurs, de gagner du temps ou encore de prévenir les vols mais présente aussi un risque si ces informations sont détournées. Un État pourrait par exemple se servir de ces informations pour décrédibiliser un dissident politique.

Pour le moment, les Chinois sont bien plus inquiets par leur visage qui s’affiche sur l’écran du terminal qu’ils trouvent laid. Pour cela, Alipay prévoit bientôt des filtres d’embellissement pour dévoiler votre plus beau visage. L’Europe de son côté voit d’un mauvais oeil la reconnaissance faciale qui est associé à Big Brother, une pratique qui pourrait atteindre les libertés individuelles. La population anglaise s’était ainsi émus de la mise en place en toute discrétion de la reconnaissance faciale à la gare de King’s Cross Saint Pancras, à Londres, un pays pourtant connu pour son absence de pièce d’identité. Carnaval va-t-il devenir le seul jour où il sera possible de vaquer en toute tranquillité à l’aide de son masque ?

Payer avec son visage en Chine
4.8 (96.67%) 6 vote[s]