N26 sécurité inscription

N26 est une banque 100% mobile lancée en France en 2013. Avec plus de 500 000 clients français (et plus de 2 millions de clients en Europe), elle se classe parmi les leaders des néobanques. N26 est particulièrement appréciée pour ses tarifs bancaires défiant toute concurrence et surtout pour la possibilité d’ouvrir un compte bancaire rapidement et simplement. Mais, aujourd’hui, c’est justement cette facilité d’accès qui est remise en cause par l’Autorité fédérale de supervision financière allemande (BaFin). N26 est donc obligée de renforcer sa procédure d’inscription.

La procédure d’inscription N26 jugée trop légère

Avec ce nouvel avis de l’Autorité fédérale de supervision financière, l’avantage de N26 se transforme en inconvénient pour la néobanque. En termes de procédure d’inscription pour ouvrir un compte N26, il n’y a pas plus simple : un simple formulaire à remplir en ligne demandant les informations de base (nom et prénoms, date et lieu de naissance, adresse postale, adresse e-mail…) et une pièce d’identité. La procédure prend moins de 8 minutes. Après confirmation de votre demande, N26 effectue un premier contrôle d’identité en vous demandant de prendre en photo votre pièce d’identité et d’envoyer un selfie.

Ouvrir un compte N26

Si cette procédure d’authentification est avantageuse pour les clients souhaitant ouvrir un compte bancaire facilement et rapidement, elle est jugée trop légère par la BaFin. En effet, selon elle, N26 ne prendrait pas les mesures qui s’imposent pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Il faut dire que la néobanque est l’une des seules à exiger si peu de documents justificatifs au moment de l’inscription : ni justificatif de domicile, ni origine des fonds…

Un coup dur pour N26 ?

En lui demandant de revoir et de renforcer sa procédure d’inscription, qui est un des plus grands avantages de N26, la BaFin ne vient-elle pas de lui porter un coup dur ? Jérémie Rosselli, représentant de N26 en France, assure que non. Face aux défaillances de sa néobanque, il indique avoir déjà pris les devants pour répondre aux attentes de la BaFin et compte mettre en oeuvre les moyens qu’il faut pour se conformer aux règles. Il annonce également vouloir augmenter ses effectifs de 50% dont une grande partie seront en charge de la lutte contre les fraudes, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. N26 ne semble donc pas très inquiète et espère toujours parvenir à son objectif de 2 millions de clients français d’ici la fin 2019.

Ouvrir un compte N26

Vote