Tandis que les agences bancaires ne font que perdre des parts de marché, les banques en ligne ont gagné 14 % de clients par an au cours des trois dernières années selon une étude du cabinet Bain & Company. Pour stopper l’hémorragie, les banques traditionnelles investissent dans l’amélioration de leur interface digital pour en améliorer l’expérience client.

Les Français de moins en moins fidèles à leur agence

5 % des Français ont changé de banque en 2018, c’est deux fois plus qu’il y a 4 ans. 7 % des 25-34 ans ont même changé de banque pour la banque en ligne. Cette augmentation de la mobilité bancaire a surtout profité aux banques en ligne avec 14 % de clients supplémentaires par an durant ces trois dernières années qui ont domiciliés leurs revenus.

Cependant, la désertion des agences bancaires pour la banque en ligne ne risque pas d’inquiéter les établissements bancaires qui possèdent tous une filiale dans la banque en ligne:

  • Boursorama Banque pour la Société Générale
  • Hello bank! pour la BNP Paribas
  • Monabanq pour le Crédit Mutuel
  • Fortuneo Banque pour le Crédit Mutuel Arkéa
  • BforBank pour le Crédit Agricole

Voir le comparatif des banques en ligne

Les banques n’ont donc pas d’inquiétudes à avoir des banques en ligne mais plutôt des acteurs non bancaires: fintech, géants de la grande distribution, opérateurs téléphoniques, GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

Vers la fin de la relation bancaire ?

Les acteurs non bancaires tels que les fintechs, les opérateurs télécoms (Orange) et les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) permettent de bénéficier de technologies digitales dernier cri. Ces nouveaux acteurs réinventent la banque et vous permette de vivre une expérience mobile simple et instantané. 70 % des clients jeunes et aisés souhaitent ainsi se tourner vers ces nouveaux acteurs de la banque.

Heureusement pour les banques, seuls 4 % des millenials premium sont prêts à confier leur épargne à ces entreprises qui débutent sur le marché bancaire.