>>>Assurance-vie : fiscalité 2018

Assurance-vie : fiscalité 2018

assurance vie 2018 fiscalité

Les Français n’épargnent pas beaucoup et laissent leurs liquidités dormir sur leurs comptes courants. La crise économique mondiale de 2008 est passée par là et a laissé des traces puisque seulement 1 Français sur 2 est positif sur l’avenir de l’économie. Malgré la morosité des Français, l’assurance-vie reste une épargne convaincante puisqu’elle assure la sécurité de l’épargne, un bon rendement, une liquidité disponible à tout moment et conserve son régime fiscal avantageux malgré le prélèvement forfaitaire unique (PFU ou flat tax). L’assurance-vie est même dorénavant exonérée d’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) à la différence des biens immobiliers.

Les avantages de l’assurance-vie pour placer son argent

L’épargne réglementée comme le livret A ou le livret de développement durable et solidaire (LDDS) n’attire pas les Français malgré la sécurité et la liquidité du placement en raison du faible taux de rémunération. Avec un taux d’intérêt annuel de 0,75 % net d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux, l’épargne réglementée reste compétitive malgré la faible inflation qui aurait dû l’abaisser. Pourquoi l’assurance-vie est le placement préféré des Français ?

L’assurance-vie a de sérieux atouts pour convaincre un Français d’investir son argent. Les avantages de l’assurance-vie sont :

  • Un placement sûr, capital garanti pour les fonds en euros
  • Liquidité, l’argent placé est disponible à tout moment
  • Deux fois plus rentable que le livret A ou le LDDS avec un rendement de 1,5% net en 2017
  • Une épargne modulable (OPCI, SCPI) en fonction de la prise de risque que vous souhaitez prendre et du rendement souhaité

Enfin l’assurance-vie bénéficie d’avantages fiscaux qui en fait un excellent placement et un instrument efficace pour transmettre votre patrimoine.

Assurance-vie 2018, la nouvelle fiscalité

L’assurance-vie est le placement préféré des Français car il offre des garanties en cas de problème financier. L’assurance-vie est en effet exonérée d’impôt sur le revenu pour le souscripteur ou le partenaire (époux, pacsé) du contrat lorsque vous mettez fin à votre contrat en cas de :

  • Licenciement
  • Liquidation judiciaire
  • Mise à la retraite anticipée
  • Invalidité de 2ème ou 3ème catégorie

Les revenus perçus sur les contrats d’assurance-vie à compter du 27 septembre 2017 sont soumis à :

  • Un prélèvement forfaitaire non libératoire de 12,8 % (sauf dispense en raison de votre revenu fiscal de référence) puis imposés sur votre déclaration de revenu au taux de 12,8% ou au barème progressif de l’impôt sur le revenu pour les contrats de moins de 8 ans
  • Un prélèvement forfaitaire non libératoire de 7,5 % (sauf dispense en raison de votre revenu fiscal de référence) puis imposés sur votre déclaration de revenu après un abattement annuel de 4600 € (9200€ pour un couple), 12,8 % pour les revenus excédant 150 000 € ou soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu pour les contrats de plus de 8 ans

Si vous choisissez le barème progressif de l’impôt sur le revenus, votre taux d’imposition augmentera en fonction du montant de vos revenus selon le tableau suivant :

Fraction de revenu net imposable Taux d’imposition
Jusqu’à 9 807 € 0 %
De 9 807 € à  27 086 € 14 %
De 27 086 € à 72 617 € 30 %
De 72 617 € à 153 783 € 41 %
Plus de 153 783 € 45 %

L’assurance-vie permet d’épargner en toute sécurité avec un rendement deux fois supérieur au livret A. L’assurance-vie est un placement idéal pour transmettre de l’argent à un bénéficiaire sans que celui-ci n’est à s’acquitter de droit de succession. En effet si votre bénéficiaire a un lien de parenté éloigné avec vous, sans l’assurance-vie, les taxes de droit de succession pourraient atteindre 60 % du montant versé. Attention également aux versements effectués après l’âge de 70 ans qui entre dans l’héritage du défunt et seront donc taxés aux droits de succession. Il ne faut donc pas attendre le dernier moment pour souscrire une assurance-vie.

Mieux vaut souscrire une assurance-vie dans une banque en ligne pour ne payer ni frais d’entrée, ni frais d’arbitrage et ni frais sur versements. Les frais de gestion et de mandat sont également bien moins chers que dans une banque traditionnelle. Pour choisir la meilleure assurance-vie, rendez-vous sur le comparatif assurance-vie pour comparer les frais et les supports d’investissement.

Assurance-vie : fiscalité 2018
5 (100%) 1 vote

2018-05-13T17:55:09+00:00